EN RAISON DU COVID 19, l'actualité de la Ville de Montbéliard et de ses services est susceptible d'être perturbée. En savoir plus.

Nuits rêvées au château

Nuits rêvées au château Du 03 juillet au 19 septembre

Mis à jour le 1er sept. 2021 à 17h40

Le château, emblème de la ville, est cet été le théâtre de nouvelles animations dont un son et lumière inspiré des collections du musée. Une invitation au rêve lancée par la municipalité qui entend faire du site, d’ici quelques années, un haut lieu de la culture et du tourisme.

L'esplanade accueille dès à présent le public pour un moment de détente.

Un espace détente et convivialité

Depuis le 3 juillet et jusqu’au 19 septembre, les Montbéliardais ont la possibilité de se rendre sur l’esplanade du château pour un moment de détente et de convivialité. L’espace a été réaménagé et décoré par les services municipaux et comprend un stand de petite restauration (crêpes, galettes bretonnes), une terrasse, une aire de jeux pour les enfants et des espaces paysagers peuplés d’animaux colorés.

Le site est en libre accès. Le stand de petite restauration est ouvert du mercredi au samedi de 11h à 20h (fermeture à 23h lors des projections du son et lumière) et le dimanche en formule brunch de 10h à 15h.

Réservation au 06 47 24 69 52.

Un songe laissant le sentiment fugitif d’avoir traversé des mondes mystérieux et familiers à la fois !
.

Un son et lumière projeté sur le château

C’est au rêve que la Ville de Montbéliard invite les Montbéliardais et les habitants de l’aire urbaine. Et c’est sur l’esplanade du château que le rendez-vous est fixé pour ce voyage onirique. Tous les vendredis et samedis, à partir du 27 août jusqu’au 18 septembre, et à raison de trois séances par soirée, un son et lumière est projeté sur la façade ouest du corps principal du logis.

Intitulée Nuits rêvées au château, l’animation s’inspire des collections sciences naturelles du musée (flore, faune) et aussi du département beaux-arts. D’une durée d’une dizaine de minutes, chaque projection emmène les spectateurs dans un monde imaginaire en compagnie de Capucine, une enfant éprise de nature et de poésie. En sa compagnie, ils poussent la porte du musée à la nuit tombée… pour aller à la rencontre d’un bestiaire fabuleux ! Du ciel à la terre en passant par les milieux aquatiques, la visite virtuelle se déroule tel un songe ne laissant, au final, qu’un sentiment fugitif : celui d’avoir traversé, un soir d’été, des mondes mystérieux et familiers à la fois, miroirs des collections abritées au musée.

Une expérience immersive unique et gratuite mêlant jeux de lumières (mapping), projections d’images animées et son.

Le son et lumière s’accompagnera d’une mise en ambiance lumineuse du site mettant en valeur l’architecture des bâtiments ainsi que des éléments du décor végétal. 

Calendrier des projections

Les projections ont lieu les : 
27 et 28 août à 21h30, 22h et 22h30,
3, 4, 10, 11, 17 et 18 septembre à 21h, 21h30 et 22h.

L’accès est gratuit dans la limite des places disponibles et le respect des gestes barrières.
Pass sanitaire et port du masques obligatoires

Renseignements au 03 81 99 22 57.

Et aussi...

  • Cinéma de plein air

En avant-première du son et lumière, une projection de cinéma en plein air aura lieu, le jeudi 26 août à 21h15, sur l’esplanade du château. Cette projection s’inscrit dans le programme estival de la MJC Centre image, intitulé Les toiles du soir.

Projection du film Le grand Méchant renard et autres contes de Benjamin Renner, Patrick Imbert. Durée : 1h20 - À partir de 5 ans

Ceux qui pensent que la campagne est un lieu calme  et paisible se trompent, on y trouve des animaux  particulièrement agités : un renard qui se prend pour une  poule, un lapin qui fait la cigogne et un canard qui veut  remplacer le Père Noël.  Si vous voulez prendre des vacances, passez votre chemin…

Gratuit, dans la limite des places disponibles.

  • Ateliers vidéo

Pour découvrir les techniques utilisées pour Nuits rêvées  au château, le Centre image propose une initiation au Mapping Vidéo1 et à la Mash Up Box2, salle voutée du château, les vendredi 27 et samedis 28 août.

  • Atelier Mash up box de 17h à 18h30
  • Atelier Mapping de 18h30 à 20h

 

Gratuit. Réservation obligatoire au 03 81 91 10 85 ou à nikita.martin@centre-image.org 

(1) - technique numérique consistant à projeter des vidéos sur des volumes (façades architecturales par exemple) avec l’idée de transformer un objet  réel par le virtuel.
(2) - outil numérique d’éducation aux images qui permet de découvrir  le montage vidéo, le v-jing et le cinéma d’animation.
LIE-ANNE WEBER -* VILLE DE MONTBÉLIARD / IMPRESSION : VILLE DE MONTBÉLIARD

Une préfiguration de ce que devrait devenir le site du château

Cette nouvelle animation est née de la réflexion menée autour du projet de requalification et de modernisation du site du château lié au départ, d’ici un peu plus d’un an, du Conservatoire de musique, de danse et d’art dramatique du Pays de Montbéliard. C’est en quelque sorte une préfiguration de ce que la Ville entend faire de l’acropole et de ses bâtiments. Elle a été imaginée dans le but de donner à comprendre l’esprit de la transformation à venir de cet espace situé en plein cœur de ville.

En créant ce rendez-vous populaire, la Ville souhaite ainsi replacer le château dans les habitudes de sorties des Montbéliardais et des habitants du Pays de Montbéliard.

Consciente que le site représente un réel atout en termes de développement culturel et touristique. la Ville souhaite en faire un site remarquable à l’échelon régional voire national, un lieu de rencontre et de partage autour de la culture et du patrimoine, autour des arts et de l’histoire locale.

Le château doit devenir le principal attrait, à la fois, pour les Montbéliardais, les habitants du Pays de Montbéliard et les touristes qui, à la faveur de la crise sanitaire, se tournent davantage vers la province.

A l’instar de la Citadelle à Besançon ou du Haut-Koenigsbourg en Alsace, il s’agit à terme d’inscrire la destination dans les programmes des tours opérateurs. Pour cela, l’ensemble du site et de ses fonctions vont être repensées, réorganisées, réorientées. C’est un projet ambitieux qui demandera du temps (10 à 15 ans) et de l’argent (une trentaine de millions d’euros).