EN RAISON DU COVID 19, l'actualité de la Ville de Montbéliard et de ses services est susceptible d'être perturbée. En savoir plus.

Déménagement du Centre Culturel Simone Veil au centre-ville

Aménagement et extension maison Hirsch - CCSV

Le Centre culturel Simone Veil (CCSV), inauguré en septembre 2019, prendra, à la rentrée 2023, ses quartiers au cœur du centre-ville, dans la maison Hirsch, place Velotte. La bâtisse, ancienne maison bourgeoise du début du 20e siècle, longtemps inoccupée, va être entièrement réhabilitée et réaménagée pour accueillir les multiples activités proposées aux Montbéliardais. L’optimisation des locaux existants et l’ajout d’une extension sont ainsi prévus dans le projet architectural du cabinet lyonnais Doucerain Lièvre Delziani.

Le futur aménagement intérieur du nouveau CCSV a été pensé pour répondre à la pratique d’activités diverses et variées, certaines exigeant des équipements particuliers.

Les travaux viennent de démarrer avec deux petites années de retard, liées essentiellement à la crise COVID et vont durer 18 mois. 

Un réaménagement complet doublé d’une extension

Future salle de danse à l'intérieur de la maison Hirsch - CCSV

Après une première étape liée au retrait de l’amiante et du plomb, les travaux de réaménagement de la maison Hirsch, proprement dit, peuvent commencer. Il s’agira tout d’abord de démolir l’intérieur de la maison. Objectif, ne garder que les murs extérieurs et la charpente.

Les trois étages initiaux disparus, l’agencement pourra être entièrement recréé afin d’y accueillir une salle polyvalente (100 m²) dédiée à la danse (avec barres et miroirs), au théâtre, au cirque et autres activités artistiques ou sportives. D’une hauteur sous plafond de quatre mètres, elle permettra de réaliser quelques jetés, sauts ou acrobaties en toute sécurité. Cette salle bénéficiera d’une coursive en partie supérieure. A l’étage, deux salles seront aménagées, l’une pour la musique et l’autre pour la poterie, avec four intégré.

En complément, une extension d’architecture contemporaine, toute en transparence, sera construite à l’arrière de la maison, sur toute la longueur de la parcelle. C’est par là que le public entrera.
Au rez-de-chaussée, on trouvera un bureau administratif, les vestiaires et une salle de remise en forme, ouverte sur le jardin et la salle polyvalente citée précédemment. Au premier étage, deux salles polyvalentes - une cloison amovible permettra de les réunir si besoin - accueilleront les cours d’anglais, les séances d’initiation à l’informatique, à l’astronomie, les ateliers de vannerie, de broderie… Deux espaces dédiés, l’un aux arts plastiques, l’autre à la cuisine seront également aménagés. Au final, les deux parties n’en feront qu’une.

Un soin particulier sera apporté à l’impact environnemental et à la maîtrise des dépenses d’énergie. Fenêtres à double vitrage, doublage des murs (isolant 14 cm d’épaisseur), chauffage gaz à condensation par le sol (à l’exception du deuxième étage dans l’ancienne bâtisse où seront installés des radiateurs), éclairage LED, centrale de traitement d’air double-flux… La partie ancienne sera requalifiée selon le modèle des bâtiments dits basse consommation (BBC rénovation) et l’extension selon la réglementation technique 2012 « améliorée ».

Un jardin minéral et végétalisé situé à l’arrière de l’extension agrémentera le tout.

Mélange réussi d’ancien et de moderne, le Centre culturel s’intègrera sans mal à son nouveau quartier. Les Montbéliardais verront toujours la façade familière aux volets colorés mais apprécieront la modernité de l’extension dotée de murs rideaux. Le CCSV sera ouvert sur la ville, comme pour montrer la vitalité et la richesse de ses pratiques.

 

Un chantier technique au coeur de la ville

L’extension et le réaménagement de la maison existante nécessiteront de réaliser plus d'une soixantaine de micropieux d’une profondeur de 4 à 5 m pour ancrer les constructions dans le rocher. Cette phase apportera quelques nuisances (bruit et vibrations) au voisinage mais elle sera d’une courte durée.

Située en plein centre-ville, sur une parcelle relativement étroite, le chantier nécessitera une grande maîtrise de la conduite des engins pour évoluer au milieu des nombreux éléments urbains situés à proximité : constructions, mâts d’éclairage public, mobilier urbain…Un arrêté provisoire sera pris pour permettre aux camions de plus de 11 T d’approvisionner le chantier.

Également situé en zone patrimoniale remarquable, le projet a fait l’objet de recommandations de la part de l’Architecte des bâtiments de France. La forme des fenêtres, le type de toiture (en zinc à joints debouts par souci d’harmonisation avec l’extension et les bâtiments du secteur Velotte), couleur du crépi, de la zinguerie, généralisation des volets à persienne sur la partie existante.

Le transfert du CCSV dans la maison Hirsch s’inscrit dans le cadre du programme Action Cœur de Ville porté par la collectivité et répond notre volonté de dynamiser le centre-ville.
Marie-Noëlle Biguinet, maire de Montbéliard

Le planning des travaux

  • Retrait de l’amiante et du plomb, purge technique : janvier 2022
  • Démolition de l’intérieur de la maison Hirsch : mars 2022
  • Micropieux et fondation : avril  2022
  • Elévation des murs, dalles… : mai à août 2022
  • Charpente - couverture : juillet août 2022
  • Isolation doublage, cloisonnement, électricité, chauffage, menuiserie… : septembre 2022 à juin 2023
  • Espaces extérieurs : janvier 2023
  • Livraison : juin 2023
  • Ouverture : septembre 2023

A noter que les installations de chantier seront démontées à l’automne pour permettre le déroulement des Lumières de Noël. Le gros œuvre sera achevé et l’utilisation de la grue ne sera plus nécessaire. Elle sera donc démontée définitivement et ne fera pas son retour en janvier avec les bungalows de chantier. 

Les travaux en chiffres

Surfaces à termes
  • Réaménagement de la maison Hirsch : 446 m² => 315 m² (en raison de la suppression d’un niveau)
  • Extension : 369 m²
  • Jardin et cour intérieure : 201 m² + parvis entrée 69 m²
Nombre de salles
  • Maison Hirsch : 3
  • Extension : 7
Coût 
  • Acquisition de la propriété : 300 000 €
  • Travaux : 2,6 millions d’euros TTC financés en partie dans le cadre du Programme Action Cœur
  • de Ville
Subventions
  • Etat : 624 685,91 €
  • Département du Doubs : 100 000 €

Les entreprises qui interviendront sur le chantier d’aménagement et d’extension de la maison sont dans leur très grande majorité des entreprises locales (Montbéliard, Pays de Montbéliard et environs).

La maison Hirsch aujourd'hui (quartier Velotte)
La maison Hirsch aujourd'hui (quartier Velotte)

Un peu d'histoire

La maison Hirsch a été construite au 18e siècle au temps des Wurtemberg pour remplacer l’ancien corps de logis de la ferme de la Souaberie, devenu en 1733 un établissement scolaire. Après le rattachement de Montbéliard à la France, la ferme de la Souaberie (et son corps de logis) devient propriété du Colonel Berdot. Ce n’est qu’au 20e siècle que le nom Hirsch apparaît, du nom d’un médecin qui en fait l’acquisition.